mercredi 16 octobre 2013

Pâte de coing...

Cette recette, je dois vous l'avouer, m'a fait pas mal souffrir...
D'abord parce que j'avais passé en tout 6 heures (en 2 fois) à préparer ma gelée (http://monptitcoingourmand.blogspot.fr/2013/10/gelee-de-coings.html), enfin parce que cette recette est dangereuse, et demande de la ténacité... je vous explique plus loin...

Pour 2,5 kg de coing, 2 kg de sucre

Pour ma part, j'ai utilisé les plus beaux morceaux des coings que j'avais coupés pour la gelée.
Je les ai conservés 3 jours dans un saladier au frigo, les fruits n'avaient pas moisis, ils étaient très bien conservés.
Préparer des plateaux, des plats assez grands que vous recouvrirez de papier sulfurisé.
Eplucher les morceaux choisis. Les mixer très finement. Vous allez obtenir une purée presque blanche.
Peser cette purée. La verser dans une grande cocotte. Ajouter le sucre, bien mélanger jusqu'à complère absorption.

Faire cuire à feu doux SANS CESSER DE REMUER !
Cette partie de la recette est dangereuse : vos bras devront être couverts et vous devrez porter des gants style maniques à vos mains, car le mélange va bouillonner, et éclabousser tout autour ! Prenez toutes ces précautions.
Vous arrêterez de mélanger lorsque le mélange sera cuit, c'est à dire qu'il aura obtenu une belle couleur orange foncé, et que les bords se détacheront facilement. En tout moi j'ai mélangé pendant 45 minutes, sans m'arrêter !...
Verser la pâte dans les plats que vous avez préparés. Prenez soin de ne pas en mettre trop, pas plus de 2 cm de hauteur.
Mettre à sécher la pâte pendant plusieurs mois (jusqu'aux fêtes de Noël). Couvrir les plats d'un linge propre.
Lorsque la pâte est sèche, la couper de toutes les formes que vous voulez...
Remplir un sac congélation de sucre, le fermer et faire rouler les morceaux coupés jusqu'à ce qu'ils soient entièrement recouverts de sucre.

Vous pouvez conserver cette pâte de fruit dans une boîte, dans un endroit assez frais et sec, à l'abri de la lumière, pendant au moins 1 an.
Cette pâte se mange toute seule, par pure gourmandise, mais aussi avec du foie gras sur une belle tranche de bon pain... mmm vivement Noël !.....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire